Préparer Sciences Po dès la première

Prépa Sciences Po

Bonjour, je vais vous parler aujourd’hui de la prépa Science Po, mais dès la première. Pourquoi préparer dès la classe de première ? C’est une question que beaucoup d’entre vous se posent, et je vais essayer d’y répondre assez rapidement, assez naturellement, au moyen des quatre points que vous voyez à mes côtés : à savoir un point qui concerne le niveau – celui du concours évidemment – , un point concernant les échéances du Bac et des concours (car elles sont concourantes et parallèles), un troisième point qui concerne le programme spécifique des concours Science Po Paris et Science Po 7IUP, et enfin un dernier point qui concerne plus particulièrement le concours de Science Po Paris, qui nécessite la préparation d’un dossier et d’une lettre de motivation – partie de la préparation qui compte beaucoup, à peu près 50% de votre évaluation finale. Autant dire que ces points sont importants pour vous décider, faire votre choix.

Le premier point est assez simple : « le niveau augmente ». Qu’est-ce que ça veut dire ? Cela veut dire que le niveau du concours de Science Po – je suis membre de ce jury depuis quelques années, et je constate non seulement à travers les dossiers que j’ai et les candidats que je vois, et également, par comparaison avec les personnes qui avaient, quand j’avais votre âge, présenté le concours, le niveau qu’ils avaient – je constate que le niveau augmente. Science Po est de plus en plus demandé, il y a des raisons historiques à ça, c’est-à-dire le déclin de l’insertion professionnelle pour les matières de sciences humaines et sociales, l’attrait que donne la carte de visite « Science Po » et l’attractivité des diplômés de Science Po… Il y a toutes sortes de raisons, je ne vais pas épiloguer dessus. Mais clairement, le niveau augmente. Ça veut dire que toute année, tout mois, toute semaine, toute heure de préparation est bonne à prendre. De ce point de vue-là, je crois que se préparer dès la première est un réflexe essentiel pour quelqu’un qui veut s’assurer une assise suffisante pour réussir le concours. Donc se préparer dès la première, c’est se préparer six mois, un an, un an et demi avant les autres, qui parfois s’y mettent assez tard.

Deuxième point : « les échéances du bac et du/des concours » selon que vous passez l’un, l’autre, ou les deux concours. Les échéances, comme vous le savez, mais si vous ne le savez pas encore j'ai fait une vidéo à propos des échéances et du programme de préparation, pour les gens qui sont en Terminale. Mais je le redis de façon très simple, ces échéances sont parallèles aux échéances du Bac. Pour le concours de Paris, vous devez remettre votre dossier fin décembre / début janvier. Vous avez ensuite des écrits (pour ceux qui n'en sont pas dispensés) qui tombent pendant les vacances de février. Et enfin vous avez des oraux pour les concours de Paris qui tombent en juin. Pour le concours des 7 IEP vous avez des écrits fin mai. Donc, vous voyez, vous avez balisé toute votre année de Terminale. Ça signifie que si c'était uniquement une année dévolue à la préparation des concours vous auriez le temps, mais si elle est dévolue à passer votre Bac, il reste quand même votre priorité, ne serait-ce parce que sans Bac vous n'avez pas Science Po. Pour préparer votre Bac et les concours, il faut impérativement mener de front deux exigences difficilement conciliables par moment, puisqu'au niveau du programme, et j'y viens dans un instant, ce n'est pas nécessairement le même programme ou la même manière de les présenter. Donc quelqu'un qui commence à préparer dès la première, c'est quelqu'un qui peut se débarrasser d'un certain nombre de choses dont il n'aura pas besoin en Terminale pour son Bac, mais qu'il conservera dans son bagage car ce sera utile pour son concours, et qu'il n'aura plus qu'à le réviser. Du point de vue des échéances, je pense que c'est un bon réflexe de préparer dès la première.

Ensuite, au niveau du programme, qui est aussi un point clef. Le programme du concours de Paris et de province est spécifique par rapport au programme du Bac, et par rapport au programme strictement de Terminale. Pour ce qui est de Paris, par exemple le programme d'histoire mais aussi celui de SES (puisque ce sont majoritairement des élèves de SES qui se présentent au concours de Science Po et réussissent à 70% le concours de Paris) réunit les programmes de Première et de Terminale. Penser à travailler dès la Première, c'est s'assurer d'avoir les bonnes bases cette année-là mais aussi d'avoir fait la moitié du boulot par rapport au concours de Science Po Paris. Si j'aborde les langues, évidemment, toute année travaillée en plus est une année d'acquis sédimentée dans la culture de celui qui passera les concours. Pour le concours des 7 IEP, la même remarque vaut et est même encore plus importante car le programme en histoire n'est pas tout à fait celui de Première ou de Terminale, et la question contemporaine en culture générale est un programme spécifique. Ça veut donc dire que ce programme en question contemporaine étant publié en fin d'année pour l'année suivante, il peut être très utile de commencer à travailler dès la Première ce programme l'été qui précède votre année de Terminale. Et l'idée de préparer le programme d'histoire dès la première est fondamentale, car c'est « la France dans l'Europe depuis 1945 » et c'est un programme assez insolite et latéral par rapport au programme du lycée. Les programmes ne sont pas les mêmes que ceux qui sont nécessaires pour le Bac, voire même pas du tout les mêmes pour le concours des 7 IEP, et leur assimilation ou leur « digestion » nécessite à mon avis un peu plus que 6 mois ou un an pendant la Terminale où vous êtes surtout préoccupés par le Bac. Ce sont des compétences acquises qui deviennent des réflexes absolument indispensables pour réussir son concours.

Enfin, le point du dossier et de la lettre est un point qui vaut uniquement pour le concours de Science Po Paris, mais qui est fondamental.

Comme vous le savez il y a plusieurs étapes à la préparation de Science Po Paris, je vous renvoie encore une fois à la vidéo que j'ai faite qui y est spécifiquement consacrée, mais pour ce qui concerne le point que je vais aborder ici, vous devez remettre votre lettre, vous devez remettre fin décembre / début janvier un dossier qui comporte un ensemble d'indication sur qui vous êtes et ce que vous faites, non seulement sur vos résultats mais aussi vos activités extra-curicullaires (la musique, le sport, les activités citoyennes, l'investissement dans des associations, etc...).

En plus de ça, vous avez une lettre de motivation qui présente les raisons pour lesquelles vous voulez rentrer à Science Po Paris. Tout ça nécessite un minimum de recul et un minimum de temps. Pourquoi ? Parce que les activités extra-curicullaires sont assez appréciées, notamment pour les gens qui sont déjà de bons élèves et qui veulent compléter leur dossier et éventuellement avoir un A+ au dossier, c'est à dire être dispensé d'écrit, ce qui n'est pas négligeable. Si vous avez un très bon dossier, et que vous faites pleins de choses à côté de votre lycée, votre dossier sera encore plus valorisé et passera le seuil fatidique du A ou A+.

S'en préoccuper dès la première, permet par exemple de s'investir dans une association, de faire des « chantiers humanitaires jeunes », de s'investir dans le conseil de la vie lycéenne, d'avoir des activités qui vous enrichissent personnellement et qui montrent que la « chose politique » -puisque vous voulez rentrer à Science Politique – vous préoccupe et vous intéresse, puisque vous êtes investi. Donc préparer son dossier, cela nécessite un minimum de réflexion et de temps, et ce n'est certainement pas à partir de septembre ou octobre que vous aurez le temps nécessaire ou totalement nécessaire pour avoir un profil séduisant. Par ailleurs, la lettre nécessite un minimum de motivation, et de réflexion sur sa motivation. Donc préparer une lettre dans l'urgence n'est pas forcément la chose idéale à faire, et je vous conseille d'y réfléchir dès l'été qui précède votre arrivée en Terminale.

Pour toutes ces raisons, je vous incite à réfléchir à une inscription dès la Première, car c'est la garantie d'avoir six mois à un an d'avance sur la plupart des autres concourants.