Les étapes de la sélection

Prépa Sciences Po

Bonjour, je suis Geoffroy Lauvau, je suis enseignant en philosophie, et membre du jury d'entrée à Science Po Paris. Alors aujourd'hui je vais vous parler des étapes de la sélection, c'est-à-dire la façon dont ça se déroule concrètement.

Quelles sont les trois grandes étapes que vous voyez présentées ici ? Première étape : la constitution du dossier que vous devez remettre début janvier à la fin des vacances de Noël. Deuxième étape : les écrits, pour ceux qui n'ont pas été dispensés d'écrits, je vais y revenir dans un instant, et c'est en février. Puis, troisième étape : l'entretien, ou l'oral, qui se déroule en général au mois de juin, à des dates qui dépendent de l'année académique et de vos disponibilités. Voilà les trois grandes étapes.

Je vais revenir sur la forme de ces étapes. Après, nous verrons une présentation, dans d'autres vidéos, plus ciblées : sur la lettre de motivation, sur le contenu, sur la façon de se tenir à l'oral, etc...

Pour désigner ces étapes : la première étape est la constitution du dossier. C'est en décembre de l'année académique. Vous devez le remettre aux alentours du 3,4, 5 janvier. Cette étape du dossier comporte plusieurs informations que vous devez renseigner : des informations personnelles, scolaires et extra-scolaires, et enfin des informations liées à la lettre de motivation.

Pour ce qui est des informations personnelles, c'est assez curieux d'en parler comme ça mais c'est essentiel car vous allez devoir donner un certain nombre d'informations sur qui vous êtes : si vous êtes un homme / une femme bien-sûr (la transsexualité n'est pas reconnue en France mais elle l'est dans d'autres pays) ; à quel endroit vous vivez ; quels sont les établissements scolaires que vous avez fréquenté, etc... Il faut bien garder en tête toutes ces informations car elles pourront faire l'objet de questions lors de l'oral. Même si on évite de poser des questions sur la profession de vos parents, etc... C’est quand même quelque chose que le jury a en tête. Conservez bien en tête ces informations personnelles, et notez que la manière de les présenter est essentielle.

Deuxième étape du dossier : le parcours scolaire. Ça, c'est fondamental évidemment, en tant que jury de Science Po c'est ce qu'on nous demande d'évaluer d'abord : la qualité académique du candidat, à la fois dans les résultats de ses bulletins, éventuellement dans les commentaires des professeurs, mais également les épreuves anticipées – et ça c'est le critère le plus stable, car le baccalauréat est un examen national. Forcément, les résultats de français, d'écrit, d'oral, mais aussi / ou d'autres épreuves anticipées selon les filières, sont essentiels. Et c'est ce qui va déterminer en grande partie la qualité de votre dossier.

En dehors des résultats scolaires, il y a vos activités extra-scolaires. Là encore, j'y reviendrai en détail dans d'autres vidéos, mais ces activités extra-scolaires sont vos goûts (sport, lecture, voyage...) mais aussi votre investissement associatif, votre expérience professionnelle... Tout ce que vous faites en dehors de votre lycée. Il ne faut rien cacher car tout peut être bon, ça dessine un profil complet et pas simplement un profil de candidat qui est bon à l'école.

Enfin, la lettre de motivation. Là je vais y consacrer une vidéo complète, je n'en dit rien dans cette vidéo générale de présentation. Il faut savoir, pour l'évaluation du dossier, car c'est l'objet de cette vidéo, que votre dossier peut être classé « A+ » : dispensé d'écrit (vous passez directement à la phase 3) ou A, B, C. Quelles sont les grosses différences entre A+, A, B et C ? Je le dis ici de façon très sommaire. D'abord il y a un critère scolaire : C, c'est aux alentours de 10/20 voire au-dessous de 10 ; B c'est au-dessus de 10, en général entre 12 et 14 ; A c'est plutôt entre 14 et 16 ; et A+, c'est indiqué dans les rapports de jury chaque année pour chaque session, c'est celui qui a entre 17 et 18 de moyenne partout depuis la seconde, et qui a eu lors des épreuves anticipées au minimum 17. Autant dire que le A+, c'est celui qui est excellent scolairement mais qui a en plus des activités extra-scolaires qui le valorisent (il a créé une association ou est engagé dans une association, il a fait des chantiers humanitaires, etc...). Il ne faut rien cacher, et essayer de se valoriser au maximum dans ces activités extra-scolaires. Donc voilà pour le dossier. Un A+ : un candidat hors norme ; un A : un candidat excellent ; un B, un candidat qui est bon ; un C, un candidat qui est moyen à mauvais.

Ensuite vous avez la deuxième étape de la sélection. Si vous n'avez pas eu la chance d'être en A+, c'est à dire que si vous n'avez pas eu la chance d'être dispensé d'écrits, vous avez des écrits qui se déroulent en général en février sur des week-ends. Jusqu'à présent ça s'est passé comme ça pour éviter que les différentes académies et vacances scolaires ne soient pénalisées. Tout le monde est réuni, dans des centres d'examens différenciés un week-end de février (en général à l'articulation des différentes zones lors des vacances scolaires).

Vous avez trois épreuves. Une obligatoire pour tout le monde d'histoire (coefficient 2, 4 heures) qui porte en général sur votre programme de première et de terminale. La langue (coefficient 1, 1h30), une épreuve de compréhension de texte dans une langue étrangère, en général l'anglais, parfois l'espagnol et l'allemand. Enfin l'épreuve d'options avec plusieurs possibles : SES, lettres / philosophie, ou mathématiques, selon les filières d'où vous venez (coefficient 2, 3 heures). C'est une épreuve qui reprend les programmes de première et de terminale (terminale pour la philosophie). Les écrits sont évalués de façon absolue, c'est à dire qu'on ne prend pas en compte le dossier pour évaluer les écrits. On vous met une note brute, et en fonction du niveau général des candidats et du nombre estimé qu'on veut avoir à l'oral, on a une barre d'admissibilité. Evidemment, ce qu'il faut savoir, c'est que parfois selon le jeu des options, les notes sont un peu différentes. En gros, en mathématiques, les gens ont eu des très bonnes notes, en langues de très mauvaises notes ou l'inverse, et donc ça va repasser en jury et on tiendra un peu compte du dossier. Quelqu'un qui a la même note aux écrits mais qui a un dossier A plutôt qu'un dossier B va plus avoir tendance à être favorisé pour passer l'oral.

Enfin, la dernière étape, c'est l'oral. J'indique « présentation » et « entretien » parce que l'oral dure 30 minutes. Sur ces 30 minutes on vous laisse un petit temps de présentation, parfois on vous coupe, attention à ça ! Si on juge que le candidat est en train de nous débiter un discours qu'il a appris par cœur, totalement rigide, et qui ne nous intéresse pas, le jury peut couper assez rapidement la présentation. Donc il faut une présentation rapide qui va durer 5 à 10 minutes. Après cette présentation il y a un entretien qui va durer maximum 20-25 minutes selon le temps de la présentation. On ne va jamais au-delà de 30 minutes. Evidemment égalité de traitement des candidats : en général, ça dure entre 25 et 30 minutes. Ce qu'il faut savoir pour cet oral, j'y reviendrai dans une vidéo spécifique, c'est que c'est vraiment un entretien d'embauche à Science Po. Donc, dans les 30 minutes on vous demande de valoriser votre potentiel par rapport à Science Po et par rapport à votre suite d'étude.

Le bilan de tout ça, c'est, comme je l'indique, que vous avez des critères, qui sont « A, B, ou C » à l'oral en fonction de votre prestation, mais ce « A, B ou C » est mis en fonction de la note que vous avez eue au dossier. Quand on est jury, il ne faut pas mettre de B. Pourquoi ? Parce que le B signifie que le candidat est incertain. Par exemple quelqu'un qui a eu A au dossier, qui se retrouve à B à l'entretien. On l'envoie dans un jury général mais le jury ne l'a pas fait passer à l'oral. Du coup, le jury se demande comment traiter le « A-B ». Il vaut mieux mettre un « A-A » ou un « C » à l'oral où il est éliminé d'emblée. « A-A » sera reçu d'emblée, ou s'il y a trop de candidats, on va encore juger les « A-A ». Mettre un « A-B » c'est envoyer automatiquement le candidat dans un jury de discussion où le jury n'a pas les éléments de l'oral. Donc le dossier et l'oral vont faire la sélection. Alors, petit cas particulier : il se peut que quelqu'un ait un dossier en C, mais soit tellement bon à l'oral qu'il passe quand même. Donc il est théoriquement possible d'avoir C au dossier, A à l'oral, et d'être admis après une réunion de jury. Evidemment, le cas idéal est d'avoir « A » au dossier, voire « A+ », et « A » à l'oral, et là vous êtes automatiquement admis.